Numéro 20 - 1996

Résumé

Ce numéro a des accents majoritairement modernistes. Le document d’archive met à l’honneur la carte de 1602, et un troisième et dernier article est consacré au Giornale du curé Pacchiero. Le XVIIIe siècle est représenté par le prince Antoine Ier et deux aspects de son œuvre (la création d’un chemin) et de sa personnalité (les poésies qu’il a signé). Toutefois, deux autres études, l’une consacrée à René Blum, directeur de l’opéra de Monte-Carlo aux XIXe et XXe, et l’autre à sept poètes monégasques du XXe, permettent d’aborder la période contemporaine. Enfin, un article plus généraliste précède l’actualité en revenant à l’origine de la dynastie des Grimaldi, bientôt sept fois séculaire.

RENÉ BLUM (1878-1942). D’UNE JEUNESSE ENTHOUSIASTE À « NUIT ET BROUILLARD »

Article du Numéro 20 - 1996 - RENÉ BLUM (1878-1942). D’UNE JEUNESSE ENTHOUSIASTE À « NUIT ET BROUILLARD »

Des deux frères, Léon et René Blum, l’histoire a privilégié Léon. Cet article répare une « injustice » en retraçant le parcours de cet ami des arts à l’esprit éclairé, dont le nom est associé à ceux de Balanchine, Pagnol, Matisse, qui est pourtant le co-créateur des Ballets russes de Monte-Carlo. Directeur du Théâtre puis des Ballets de Monte-Carlo de 1924 à 1940, il ne survécut pas à sa déportation à Auschwitz, et y mourut en 1942.

RENÉ BLUM (1878-1942). D’UNE JEUNESSE ENTHOUSIASTE À « NUIT ET BROUILLARD » - 1996

Franck BIANCHERI
Résumé

Des deux frères, Léon et René Blum, l’histoire a privilégié Léon. Cet article répare une « injustice » en retraçant le parcours de cet ami des arts à l’esprit éclairé, dont le nom est associé à ceux de Balanchine, Pagnol, Matisse, qui est pourtant le co-créateur des Ballets russes de Monte-Carlo. Directeur du Théâtre puis des Ballets de Monte-Carlo de 1924 à 1940, il ne survécut pas à sa déportation à Auschwitz, et y mourut en 1942.

LE CHEMIN DU PRINCE ANTOINE I<sup>er</sup>

Article du Numéro 20 - 1996 - LE CHEMIN DU PRINCE ANTOINE Ier

Les crises de goutte qui frappent régulièrement le prince Antoine Ier dès l’âge de 46 ans, le contraignent à vivre en principauté, entre Monaco et Menton. Pour ce, il est crucial, pour lui, d’aménager une route carrossable entre Monaco et Menton. Celle-ci est plus fiable que les voyages en mer et est intégrée au réseau routier… un siècle et demi plus tard.

LE CHEMIN DU PRINCE ANTOINE Ier - 1996

Thérèse GHIZZI / Robert FILLON
Résumé

Les crises de goutte qui frappent régulièrement le prince Antoine Ier dès l’âge de 46 ans, le contraignent à vivre en principauté, entre Monaco et Menton. Pour ce, il est crucial, pour lui, d’aménager une route carrossable entre Monaco et Menton. Celle-ci est plus fiable que les voyages en mer et est intégrée au réseau routier… un siècle et demi plus tard.

LE GIORNALE DE LA PAROISSE SAINT-NICOLAS DE MONACO (1638-1656) TENU PAR DON PACCHIERO. MANUSCRIT 515 DES ARCHIVES DU PALAIS DE MONACO. TRADUCTION, NOTES ET COMMENTAIRES. TROISIÈME PARTIE : 1649-1656

Article du Numéro 20 - 1996 - LE GIORNALE DE LA PAROISSE SAINT-NICOLAS DE MONACO (1638-1656) TENU PAR DON PACCHIERO. MANUSCRIT 515 DES ARCHIVES DU PALAIS DE MONACO. TRADUCTION,...

Le Giornale tenu par Don Pacchiero, curé de Monaco est, au XVIIe, ce que les écrits du curé Lanciarez seront pour le XVIIIe. En effet, écrit entre 1638 et 1656, il donne des précisions inestimables sur la vie politique et quotidienne à Monaco. Après deux articles qui le retranscrivent de manière exhaustive, ce troisième et dernier volet  livre également un précieux index des thèmes rencontrés dans l’intégralité du Giornale.

LE GIORNALE DE LA PAROISSE SAINT-NICOLAS DE MONACO (1638-1656) TENU PAR DON PACCHIERO. MANUSCRIT 515 DES ARCHIVES DU PALAIS DE MONACO. TRADUCTION, NOTES ET COMMENTAIRES. TROISIÈME PARTIE : 1649-1656 - 1996

Inès PASSET / Claude PASSET
Résumé

Le Giornale tenu par Don Pacchiero, curé de Monaco est, au XVIIe, ce que les écrits du curé Lanciarez seront pour le XVIIIe. En effet, écrit entre 1638 et 1656, il donne des précisions inestimables sur la vie politique et quotidienne à Monaco. Après deux articles qui le retranscrivent de manière exhaustive, ce troisième et dernier volet  livre également un précieux index des thèmes rencontrés dans l’intégralité du Giornale.

À L'ORIGINE D'UNE DYNASTIE SEPT FOIS SÉCULAIRE : LE 8 JANVIER 1297, LES GRIMALDI S'EMPARENT DE MONACO

Article du Numéro 20 - 1996 - À L'ORIGINE D'UNE DYNASTIE SEPT FOIS SÉCULAIRE : LE 8 JANVIER 1297, LES GRIMALDI S'EMPARENT DE MONACO

Afin de commémorer l’arrivée de la famille Grimaldi sur le Rocher, cet article met en perspective les événements qui y survinrent en 1297 avec le contexte politique et social européen. Relatant ainsi les débuts du Monaco politique, il éclaire et explicite d’une manière claire et concise l’histoire des ancêtres des princes actuels.

À L'ORIGINE D'UNE DYNASTIE SEPT FOIS SÉCULAIRE : LE 8 JANVIER 1297, LES GRIMALDI S'EMPARENT DE MONACO - 1996

Jean-Baptiste ROBERT
Résumé

Afin de commémorer l’arrivée de la famille Grimaldi sur le Rocher, cet article met en perspective les événements qui y survinrent en 1297 avec le contexte politique et social européen. Relatant ainsi les débuts du Monaco politique, il éclaire et explicite d’une manière claire et concise l’histoire des ancêtres des princes actuels.

LES POÉSIES D'UN PRINCE SOUVERAIN AU DIX-HUITIÈME SIÈCLE

Article du Numéro 20 - 1996 - LES POÉSIES D'UN PRINCE SOUVERAIN AU DIX-HUITIÈME SIÈCLE

Le prince Antoine Ier est connu pour être le « Prince musicien ». Toutefois, sa sensibilité le pousse également à écrire des poèmes. Cet article présente certaines des soixante-sept pièces en vers regroupées dans un recueil qui n’a jamais été publié. Il est également l’occasion de pénétrer dans l’univers familial du plus artiste des princes de Monaco.

LES POÉSIES D'UN PRINCE SOUVERAIN AU DIX-HUITIÈME SIÈCLE - 1996

Martine ROUSSEAU-CHATELAIN
Résumé

Le prince Antoine Ier est connu pour être le « Prince musicien ». Toutefois, sa sensibilité le pousse également à écrire des poèmes. Cet article présente certaines des soixante-sept pièces en vers regroupées dans un recueil qui n’a jamais été publié. Il est également l’occasion de pénétrer dans l’univers familial du plus artiste des princes de Monaco.

SETE PUETI MUNEGASCHI. SEPT POÈTES MONÉGASQUES

Article du Numéro 20 - 1996 - SETE PUETI MUNEGASCHI. SEPT POÈTES MONÉGASQUES

Louis Notari, Marc-Marius Curti, Louis Canis, « Lazare » Sauvaigo, Louis Frolla, Robert Boisson et Étienne Clerissi sont tous les enfants du XXe siècle durant lequel les règles grammaticales de la langue Monégasque sont entérinées. Cet article évoque tous ces amoureux des mots qui lui donnent ses lettres de noblesse poétique. 

SETE PUETI MUNEGASCHI. SEPT POÈTES MONÉGASQUES - 1996

René STEFANELLI
Résumé

Louis Notari, Marc-Marius Curti, Louis Canis, « Lazare » Sauvaigo, Louis Frolla, Robert Boisson et Étienne Clerissi sont tous les enfants du XXe siècle durant lequel les règles grammaticales de la langue Monégasque sont entérinées. Cet article évoque tous ces amoureux des mots qui lui donnent ses lettres de noblesse poétique.

DOCUMENTS D'ARCHIVES : LES LIMITES TERRITORIALES DE MONACO D'APRÈS LA CARTE DE 1602

Article du Numéro 20 - 1996 - DOCUMENTS D'ARCHIVES : LES LIMITES TERRITORIALES DE MONACO D'APRÈS LA CARTE DE 1602

La carte de 1602, dressée à l’occasion d’une énième tentative visant à définir les limites du territoire de la principauté de Monaco avec La Turbie, village appartenant au royaume de Savoie, reste le témoignage privilégié d’un univers géopolitique aujourd’hui disparu. C’est ainsi l’histoire d’une envie d’indépendance que relate cette carte ; volonté qui se manifeste encore au milieu du XVIIIe siècle.

 

DOCUMENTS D'ARCHIVES : LES LIMITES TERRITORIALES DE MONACO D'APRÈS LA CARTE DE 1602 - 1996

Résumé

La carte de 1602, dressée à l’occasion d’une énième tentative visant à définir les limites du territoire de la principauté de Monaco avec La Turbie, village appartenant au royaume de Savoie, reste le témoignage privilégié d’un univers géopolitique aujourd’hui disparu. C’est ainsi l’histoire d’une envie d’indépendance que relate cette carte ; volonté qui se manifeste encore au milieu du XVIIIe siècle.