Numéro 33 - 2009

Résumé

Ce volume publie les deuxièmes volets de la vie d’Aurelia Spinola et du journal de voyage du duc de Valentinois. Par ailleurs, deux autres articles sont consacrés à l’art au XVIIIe, avec une correspondance musicale et les pérégrinations du peintre Monégasque Jean-Baptiste Vignali. Enfin, une étude revient sur un épisode cocasse survenu à Roquebrune au XIXe.

Voir le Détail
DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE CORRESPONDANCE MUSICALE AU XVIII<sup>e</sup>	 SIÈCLE

Article du Numéro 33 - 2009 - DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE CORRESPONDANCE MUSICALE AU XVIIIe SIÈCLE

Le prince Antoine Ier est connu comme le « prince musicien ». Sa passion pour la musique est dévorante au point de constituer un orchestre et de faire jouer tous les jours à ses musiciens des partitions tant italiennes que françaises. Toutefois, il n’entretient de correspondance qu’avec des compositeurs du Royaume de France. Cet article se base sur des extraits des missives échangées, en particulier de 1722 à 1731, entre le prince et Destouches, Couperin, Pécourt et Rebel.

DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE CORRESPONDANCE MUSICALE AU XVIIIe SIÈCLE - 2009

Paule DRUILHE-FAVRE
Résumé

Le prince Antoine Ierest connu comme le « prince musicien ». Sa passion pour la musique est dévorante au point de constituer un orchestre et de faire jouer tous les jours à ses musiciens des partitions tant italiennes que françaises. Toutefois, il n’entretient de correspondance qu’avec des compositeurs du Royaume de France. Cet article se base sur des extraits des missives échangées, en particulier de 1722 à 1731, entre le prince et Destouches, Couperin, Pécourt et Rebel.

MÉCÉNAT PRINCIER ET AFFIRMATION POLITIQUE AU TEMPS DES LUMIÈRES. HONORÉ III ET LE PEINTRE MONÉGASQUE JEAN-BAPTISTE VIGNALI

Article du Numéro 33 - 2009 - MÉCÉNAT PRINCIER ET AFFIRMATION POLITIQUE AU TEMPS DES LUMIÈRES. HONORÉ III ET LE PEINTRE MONÉGASQUE JEAN-BAPTISTE VIGNALI

Le rôle de mécène endossé par les princes de Monaco est souligné en s’appuyant sur l’exemple du peintre monégasque Jean-Baptiste Vignali, qui assura sa formation grâce à la générosité d’Honoré III. Il put construire une carrière enviable, en France et en Italie, gâchée par les aléas de la Révolution française.

MÉCÉNAT PRINCIER ET AFFIRMATION POLITIQUE AU TEMPS DES LUMIÈRES. HONORÉ III ET LE PEINTRE MONÉGASQUE JEAN-BAPTISTE VIGNALI - 2009

Thomas FOUILLERON
Résumé

Le rôle de mécène endossé par les princes de Monaco est souligné en s’appuyant sur l’exemple du peintre monégasque Jean-Baptiste Vignali, qui assura sa formation grâce à la générosité d’Honoré III. Il put construire une carrière enviable, en France et en Italie, gâchée par les aléas de la Révolution française.

LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVII<sup>e</sup> SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. DEUXIÈME PARTIE

Article du Numéro 33 - 2009 - LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVIIe SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. DEUXIÈME PARTIE

Deuxième partie de l’article publié dans le numéro précédent au sujet d’Aurelia Spinola, dont l’histoire est relatée par un religieux, Francesco Fluvio Frugoni, qui dépeint également les mœurs de la cour d’Honoré II.

LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVIIe SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. DEUXIÈME PARTIE - 2009

Raffaella NOERO
Résumé

Deuxième partie de l’article publié dans le numéro précédent au sujet d’Aurelia Spinola, dont l’histoire est relatée par un religieux, Francesco Fluvio Frugoni, qui dépeint également les mœurs de la cour d’Honoré II.

DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE PIÈCE À CONVICTION DE L'AFFAIRE DE LA CASSETTE À ROQUEBRUNE (1819)

Article du Numéro 33 - 2009 - DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE PIÈCE À CONVICTION DE L'AFFAIRE DE LA CASSETTE À ROQUEBRUNE (1819)

L’histoire, basée sur le merveilleux, se déroule en 1819 dans le village de Roquebrune et défraye la chronique locale à l’époque. Ce qui se révèle être une « absurde mystification » d’après les mots d’Honoré V, provoque tout de même des scènes d’idolâtrie chez les habitants… et est perçu comme un affront politique par le prince.

DOCUMENTS D'ARCHIVES : UNE PIÈCE À CONVICTION DE L'AFFAIRE DE LA CASSETTE À ROQUEBRUNE (1819) - 2009

Claude PASSET
Résumé

L’histoire, basée sur le merveilleux, se déroule en 1819 dans le village de Roquebrune et défraye la chronique locale à l’époque. Ce qui se révèle être une « absurde mystification » d’après les mots d’Honoré V, provoque tout de même des scènes d’idolâtrie chez les habitants…mais est tout de même perçu comme un affront politique par le prince.

JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). DEUXIÈME PARTIE

Article du Numéro 33 - 2009 - JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). DEUXIÈME PARTIE

Dans cette deuxième partie, le duc de Valentinois s’attarde longuement sur Rome, puis décrit plusieurs villes dont Spoletto, Bologne, Modène, Parme, Plaisance, Pavie, Milan, Bergame, Mantoue, Ferrare, Malamocco, Venise, Padoue, Milan, Verceil et termine son périple italien par Turin, alors en Savoie. Le prochain article, dans le numéro 34, est consacré aux villes suisses et allemandes.

JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). DEUXIÈME PARTIE - 2009

Gustave SAIGE
Résumé
IN MEMORIAM : JEAN-BAPTISTE ROBERT

Article du Numéro 33 - 2009 - IN MEMORIAM : JEAN-BAPTISTE ROBERT

Télécharger

IN MEMORIAM : JEAN-BAPTISTE ROBERT - 2009

Résumé
Fermer le Détail

Numéro 32 - 2008

Résumé

Ce numéro publie la première partie du journal de voyage du duc de Valentinois, futur prince Antoine Ier. Les trois autres articles abordent des thèmes variés : les Monégasques et la « monnoye » aux XVIIe et XVIIIe siècles ; certaines chapelles privées de Monaco aux XVIIIe et XIXe ; et enfin, le premier volet du destin d’une aristocrate génoise devenue princesse de Monaco : Aurelia Spinola.

Voir le Détail
LES MONÉGASQUES ET LA « MONNOYE » AUX XVII<sup>e</sup> ET XVIII<sup>e</sup> SIÈCLES OU L'ESPRIT DE LA MATIÈRE

Article du Numéro 32 - 2008 - LES MONÉGASQUES ET LA « MONNOYE » AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES OU L'ESPRIT DE LA MATIÈRE

Si le droit de battre monnaie est, pour les princes, un moyen d’affirmer leur souveraineté, la vision de ceux qui utilisent cette monnaie est sensiblement différente, leurs préoccupations quotidiennes le sont aussi. Pris dans un système financier, contraint de jongler avec celui-ci pour survivre au jour le jour, quelle place, dans leur esprit, pour une symbolique éventuelle ?

LES MONÉGASQUES ET LA « MONNOYE » AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES OU L'ESPRIT DE LA MATIÈRE - 2008

Olivia ANTONI
Résumé

Si le droit de battre monnaie est, pour les princes, un moyen d’affirmer leur souveraineté, la vision de ceux qui utilisent cette monnaie est sensiblement différente, leurs préoccupations quotidiennes le sont aussi. Pris dans un système financier, contraint de jongler avec celui-ci pour survivre au jour le jour, quelle place pour une symbolique éventuelle dans leur esprit ?

À PROPOS DE QUELQUES CHAPELLES PRIVÉES DE MONACO (XVIII<sup>e</sup>-XIX<sup>e</sup> SIÈCLES)

Article du Numéro 32 - 2008 - À PROPOS DE QUELQUES CHAPELLES PRIVÉES DE MONACO (XVIIIe-XIXe SIÈCLES)

Cet article complète d’autres études consacrées à des chapelles, parues dans les Annales Monégasques n° 7, 15, 16 et 31. Il aborde l’histoire de quelques chapelles privées familiales de la banlieue de Monaco, à savoir la chapelle de l’Annonciade, de Saint-Roman, de l’Immaculée-Conception (du Rocher, de La Condamine et de La Costa), de Saint-Jean-Baptiste du Larvotto, de la famille Gonzalès sise aux Bas-Moulins et de Saint-Pierre au Carnier.

À PROPOS DE QUELQUES CHAPELLES PRIVÉES DE MONACO (XVIIIe-XIXe SIÈCLES) - 2008

Louis BAUDOIN
Résumé

Cet article complète d’autres études consacrées à des chapelles, parues dans les Annales Monégasques n° 7, 15, 16 et 31. Il aborde l’histoire de quelques chapelles privées familiales de la banlieue de Monaco, à savoir la chapelle de l’Annonciade, de Saint-Roman, de l’Immaculée-Conception (du Rocher, de La Condamine et de La Costa), de Saint-Jean-Baptiste du Larvotto, de la famille Gonzalès sise aux Bas-Moulins et de Saint-Pierre au Carnier.

LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVII<sup>e</sup> SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. PREMIÈRE PARTIE

Article du Numéro 32 - 2008 - LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVIIe SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. PREMIÈRE PARTIE

En juillet 1641, Aurelia Spinola épouse Hercule, le fils du prince Honoré II. Fraîchement sortie du couvent pour ses épousailles et devenue veuve très tôt, elle est prise malgré elle dans le tourbillon d’une période aux fortes vicissitudes politiques, avec laquelle elle doit composer sa vie durant. Son histoire est relatée par un religieux, Francesco Fulvio Frugoni qui dépeint également les mœurs de la cour d’Honoré II.

LE DESTIN D'AURELIA SPINOLA, UNE ARISTOCRATE DU XVIIe SIÈCLE PARTAGÉE ENTRE GÊNES, MONACO ET LA FRANCE. PREMIÈRE PARTIE - 2008

Raffaella NOERO
Résumé

En juillet 1641, Aurelia Spinola épouse Hercule, le fils du prince Honoré II. Fraîchement sortie du couvent pour ses épousailles et devenue veuve très tôt, elle est prise malgré elle dans le tourbillon d’une période aux fortes vicissitudes politiques, avec laquelle elle doit composer sa vie durant. Son histoire est relatée par un religieux, Francesco Fluvio Frugoni qui dépeint également les mœurs de la cour d’Honoré II.

JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). PREMIÈRE PARTIE

Article du Numéro 32 - 2008 - JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). PREMIÈRE PARTIE

Antoine, duc de Valentinois, futur prince Antoine Ier, entreprend un « Grand Tour » afin de compléter son éducation. Il note ses impressions dans un journal de voyage. Il séjourne dans plusieurs pays et décrit les villes traversées avec plus ou moins de précision. Dans ce premier article, après avoir quitté sa principauté, il s’attache à dépeindre les principales cités de la Riviera jusqu’à Gênes, puis Pise, Lucques, Pistoia, Florence et Sienne. Suite dans le numéro 33.

JOURNAL DE VOYAGE DU PRINCE ANTOINE DE MONACO EN ITALIE ET EN ALLEMAGNE (1679-1680). PREMIÈRE PARTIE - 2008

Gustave SAIGE
Résumé

Antoine, duc de Valentinois, futur prince Antoine Ier, entreprend un « Grand Tour » afin de compléter son éducation. Il note ses impressions dans un journal de voyage. Il séjourne dans plusieurs pays et décrit les villes traversées avec plus ou moins de précision. Dans ce premier article, après avoir quitté sa principauté, il s’attache à dépeindre les principales cités de la Riviera jusqu’à Gênes, puis Pise, Lucques, Pistoia, Florence et Sienne. Suite dans le numéro 33.

Fermer le Détail

Numéro 31 - 2007

Résumé

Deux articles d’histoire médiévale forment la base chronologique de ce numéro : l’un relate le siège de Monaco il y a 500 ans, tandis que l’autre est le dernier volet d’un ensemble commencé dans le n° 29. La religion est déclinée au travers de deux études, la première sur les chapelles du palais et la seconde que sur les tribulations de l’archevêque François-Honoré Grimaldi. Enfin, trois autres articles composent ce numéro aux thèmes variés : l’enseignement aux XVIIIe et XIXe, la politique monétaire sous Louis II, et l’art avec une présentation de l’artiste Kees van Dongen.

Voir le Détail
LES CHAPELLES DU PALAIS PRINCIER DE MONACO ET LA PAROISSE PALATINE

Article du Numéro 31 - 2007 - LES CHAPELLES DU PALAIS PRINCIER DE MONACO ET LA PAROISSE PALATINE

Aujourd’hui, il n’y a plus qu’une seule chapelle au palais princier : celle de Saint-Jean-Baptiste. Avant de dérouler longuement l’historique de cette dernière, cet article souligne l’existence d’autres endroits consacrés, à présent disparus : la chapelle Saint François, surtout réservée aux dames du palais, celles de Saint-Louis-de-Gonzague et de la Vierge.

LES CHAPELLES DU PALAIS PRINCIER DE MONACO ET LA PAROISSE PALATINE - 2007

Louis BAUDOIN
Résumé

Aujourd’hui, il n’y a plus qu’une seule chapelle au palais princier : celle de Saint-Jean-Baptiste. Avant de dérouler longuement l’historique de cette dernière, cet article souligne l’existence d’autres endroits consacrés, à présent disparus : la chapelle Saint François, surtout réservée aux dames du palais, celles de saint-Louis-de-Gonzague et de la Vierge.

LES TRIBULATIONS DE FRANÇOIS-HONORÉ GRIMALDI, ARCHEVÊQUE DE BESANÇON (1669-1748)

Article du Numéro 31 - 2007 - LES TRIBULATIONS DE FRANÇOIS-HONORÉ GRIMALDI, ARCHEVÊQUE DE BESANÇON (1669-1748)

François-Honoré Grimaldi est le frère du prince Antoine Ier de Monaco. Cet article relate les drames de l’étiquette et les soucis pécuniaires qui entravent sa « carrière » ecclésiastique. Il se base sur la correspondance qu’il entretient avec son frère et que ce dernier échange avec le gouvernement de l’époque. Plus qu’anecdotiques, ces préoccupations sont en fait fondamentales, car elles constituent le creuset social auquel appartiennent les Grimaldi.

LES TRIBULATIONS DE FRANÇOIS-HONORÉ GRIMALDI, ARCHEVÊQUE DE BESANÇON (1669-1748) - 2007

Henri BON
Résumé

François-Honoré Grimaldi est le frère du prince Antoine Ier de Monaco. Cet article relate les drames de l’étiquette et les soucis pécuniaires qui entravent sa « carrière » ecclésiastique. Il se base sur la correspondance qu’il entretient avec son frère et que ce dernier échange avec le gouvernement de l’époque. Plus qu’anecdotiques, ces préoccupations sont en fait fondamentales, car elles constituent le creuset social auquel appartiennent les Grimaldi.

LA POLITIQUE MONÉTAIRE DU PRINCE LOUIS II DE MONACO

Article du Numéro 31 - 2007 - LA POLITIQUE MONÉTAIRE DU PRINCE LOUIS II DE MONACO

Si le droit de battre monnaie est l’une des formes d’expression de la souveraineté politique, son utilisation par le prince Louis II, durant les temps troublés de la Seconde Guerre mondiale, revêt une dimension symbolique plus forte que jamais, à laquelle ce prince a judicieusement recours.

LA POLITIQUE MONÉTAIRE DU PRINCE LOUIS II DE MONACO - 2007

Christian CHARLET et Jean-Louis CHARLET
Résumé

Si le droit de battre monnaie est l’une des formes d’expression de la souveraineté politique, son utilisation par le prince Louis II, durant les temps troublés de la Seconde Guerre mondiale, revêt une dimension symbolique plus forte que jamais, à laquelle ce prince a judicieusement recours.

L’ENSEIGNEMENT EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO AUX XVIII<sup>e</sup> ET XIX<sup>e</sup> SIÈCLES

Article du Numéro 31 - 2007 - L’ENSEIGNEMENT EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO AUX XVIIIe ET XIXe SIÈCLES

Si l’enseignement laïc n’est instauré officiellement qu’en 1911 dans le cadre d’une Organisation Constitutionnelle décidée par le prince Albert Ier, il existe bien avant. Cet article présente, pour chaque époque, ce qu’a été l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des matières fondamentales, essentiellement dispensées par des religieux. Les bâtiments des écoles actuelles sont dès lors perçus différemment, à l’aune de leurs histoires.

 

L’ENSEIGNEMENT EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO AUX XVIIIe ET XIXe SIÈCLES - 2007

Alexandre GRABOY-GROBESCO
Résumé

Si l’enseignement laïc n’est instauré officiellement qu’en 1911 dans le cadre d’une Organisation Constitutionnelle décidée par le prince Albert Ier, il existe bien avant. Cet article présente, pour chaque époque, ce qu’a été l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des matières fondamentales, essentiellement dispensées par des religieux. Les bâtiments des écoles actuelles sont dès lors perçus différemment, à l’aune de leurs histoires.

IL Y A 500 ANS, LE SIÈGE DE MONACO : UNE INDÉPENDANCE HEUREUSEMENT PRÉSERVÉE

Article du Numéro 31 - 2007 - IL Y A 500 ANS, LE SIÈGE DE MONACO : UNE INDÉPENDANCE HEUREUSEMENT PRÉSERVÉE

Les rapports entretenus par la seigneurie de Monaco et de la République de Gênes sont à géométrie variable, puisque l’indépendance de la première passe par l’acceptation forcée de la seconde. Le siège de la ville de Monaco en 1506-1507 en est un des épisodes, que l’auteur nous raconte par le menu en dépeignant le contexte politique, régional et international, de l’époque.

IL Y A 500 ANS, LE SIÈGE DE MONACO : UNE INDÉPENDANCE HEUREUSEMENT PRÉSERVÉE - 2007

Inès IGIER-PASSET
Résumé

Les rapports entretenus par la seigneurie de Monaco et de la République de Gênes sont à géométrie variable, puisque l’indépendance de la première passe par l’acceptation forcée de la seconde. Le siège de la ville de Monaco en 1506-1507 en est un des épisodes, que l’auteur nous raconte par le menu en dépeignant le contexte politique, régional et international, de l’époque.

AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215 (2ème PARTIE : 1215-1297)

Article du Numéro 31 - 2007 - AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215 (2ème PARTIE : 1215-1297)

Suite de l’article paru dans les Annales Monégasques n° 29. Cet article s’essaye à apporter un nouvel éclairage sur la fondation du château de Monaco.

AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215 (2ème PARTIE : 1215-1297) - 2007

Claude Passet
Résumé

Suite de l’article paru dans les Annales Monégasques n° 29. Cet article s’essaye à apporter un nouvel éclairage sur la fondation du château de Monaco.

DE ROTTERDAM À MONACO : L'ITINÉRAlRE D'UN PEINTRE HAUT EN COULEURS. KEES VAN DONGEN (1877-1968)

Article du Numéro 31 - 2007 - DE ROTTERDAM À MONACO : L'ITINÉRAlRE D'UN PEINTRE HAUT EN COULEURS. KEES VAN DONGEN (1877-1968)

Né dans la banlieue de Rotterdam, Kees van Dongen ne s’installe à Monaco qu’en 1949, après avoir séjourné plusieurs années à Paris. Décédé en 1968, sa mort passe inaperçue à cause des événements politiques de l’époque. Cet article revient sur ce peintre original et talentueux, notamment à travers une interview inédite de sa dernière épouse.

DE ROTTERDAM À MONACO : L'ITINÉRAlRE D'UN PEINTRE HAUT EN COULEURS. KEES VAN DONGEN (1877-1968) - 2007

Martine ROUSSEAU-CHATELAIN
Résumé

Né dans la banlieue de Rotterdam, Kees van Dongen ne s’installe à Monaco qu’en 1949, après avoir séjourné plusieurs années à Paris. Décédé en 1968, sa mort passe inaperçue à cause des événements politiques de l’époque. Cet article revient sur ce peintre original et talentueux, notamment à travers une interview inédite de sa dernière.

Fermer le Détail

Numéro 30 - 2006

Résumé

Ce numéro traverse les siècles et aborde des sujets extrêmement variés. Une étude d’histoire médiévale nous transporte au XVe sur les traces de Jean Grimaldi, fils du seigneur Lambert ; une autre s’attache à décrypter le quotidien des militaires en garnison à Monaco aux XVIIe et XVIIIe siècles ; tandis qu’une dernière se consacre au gîte et au couvert à Monaco au XIXe siècle. Enfin, la littérature est mise à l’honneur avec le prince Florestan Ier, héros involontaire de Sacha Guitry ; et la photographie, entre autres, avec Hercule Florence, Monégasque oublié qui en est pourtant l’un des instigateurs.

Voir le Détail
SI MONACO M'ÉTAIT CONTÉ... LE PRINCE FLORESTAN I<sup>er</sup> (1785-1856), HÉROS D'OPÉRETTE DE SACHA GUITRY. VIE REÉLLE, VIE TRANSFIGURÉE

Article du Numéro 30 - 2006 - SI MONACO M'ÉTAIT CONTÉ... LE PRINCE FLORESTAN Ier (1785-1856), HÉROS D'OPÉRETTE DE SACHA GUITRY. VIE REÉLLE, VIE TRANSFIGURÉE

Sacha Guitry a fait du prince Florestan Ier le héros d’une opérette. Peut-être parce qu’il représente une principauté qui a la réputation d’être elle-même une opérette ? Peut-être parce que ce souverain est connu pour avoir été féru de théâtre ? Où s’arrête la légende et où commence la réalité ? L’auteur de l’article relit l’œuvre de Sacha Guitry en la confrontant à la vérité historique, soulignant son rôle de « convoyeur de lieux communs désormais classiques ».

SI MONACO M'ÉTAIT CONTÉ... LE PRINCE FLORESTAN Ier (1785-1856), HÉROS D'OPÉRETTE DE SACHA GUITRY. VIE REÉLLE, VIE TRANSFIGURÉE - 2006

Thomas FOUILLERON
Résumé

Sacha Guitry a fait du prince Florestan Ier le héros d’une opérette. Peut-être parce qu’il représente une principauté qui a la réputation d’être elle-même une opérette ? Peut-être parce que ce souverain est connu pour avoir été féru de théâtre ? Où s’arrête la légende et où commence la réalité ? L’auteur de l’article relit l’œuvre de Sacha Guitry en la confrontant à la vérité historique, soulignant son rôle de « convoyeur de lieux communs désormais classiques ».

LE GÎTE ET LE COUVERT À MONACO AU XIX<sup>e</sup> SIÈCLE

Article du Numéro 30 - 2006 - LE GÎTE ET LE COUVERT À MONACO AU XIXe SIÈCLE

L’hôtellerie en principauté remonte au XVIIe siècle ; mais son développement ne se fait que dans la seconde moitié du XIXe, lorsque les moyens terrestres, en particulier avec le train, et maritimes s’améliorèrent. Déjà, ils se multiplient sur le Rocher. Mais c’est la ville nouvelle de Monte-Carlo, voulue par Charles III, que la Société des Bains de Mer s’emploie dès lors à doter d’un confort d’autant plus attractif qu’un casino s’y installe définitivement.

LE GÎTE ET LE COUVERT À MONACO AU XIXe SIÈCLE - 2006

Thérèse GHIZZI / Robert FILLON
Résumé

L’hôtellerie en principauté remonte au XVIIe siècle ; mais son développement ne se fait que dans la seconde moitié du XIXe, lorsque les moyens terrestres, en particulier avec le train, et maritimes s’améliorèrent. Déjà, ils se multiplient sur le Rocher. Mais c’est la ville nouvelle de Monte-Carlo, voulue par Charles III, que la Société des Bains de Mer s’emploie dès lors à doter d’un confort d’autant plus attractif qu’un casino s’y installe définitivement.

JEAN GRIMALDI, DIX-HUIT ANS, PORTE-PAROLE DE SON PÈRE LAMBERT AUPRÈS DU ROI CHARLES VIII. MAI 1486

Article du Numéro 30 - 2006 - JEAN GRIMALDI, DIX-HUIT ANS, PORTE-PAROLE DE SON PÈRE LAMBERT AUPRÈS DU ROI CHARLES VIII. MAI 1486

À l’occasion de son mariage avec Antoinette de Savoie, Jean Grimaldi, qui se rend à la Cour de France pour la rencontrer, est sollicité par son père pour mener à bien certaines requêtes, au demeurant fort délicates pour un jeune homme de 18 ans. Cet article est prétexte à se replonger dans l’univers médiéval, où la seigneurie de Monaco doit lutter contre son voisin savoyard et d’autres seigneuries qui lui disputent son territoire.

JEAN GRIMALDI, DIX-HUIT ANS, PORTE-PAROLE DE SON PÈRE LAMBERT AUPRÈS DU ROI CHARLES VIII. MAI 1486 - 2006

Inès IGIER-PASSET
Résumé

À l’occasion de son mariage avec Antoinette de Savoie, Jean Grimaldi, qui se rend à la Cour de France pour la rencontrer, est sollicité par son père pour mener à bien certaines requêtes, au demeurant fort délicate pour un jeune homme de 18 ans. Cet article est prétexte à se replonger dans l’univers médiéval, où la seigneurie de Monaco doit lutter contre son voisin savoyard et d’autres seigneuries qui lui disputent son territoire.

DE MONACO AU BRÉSIL : HERCULE FLORENCE, VOYAGEUR ET INVENTEUR OUBLIÉ

Article du Numéro 30 - 2006 - DE MONACO AU BRÉSIL : HERCULE FLORENCE, VOYAGEUR ET INVENTEUR OUBLIÉ

Hercule Florence naît en 1804, à Nice, de mère monégasque. Assoiffé de grands espaces et de découvertes, il migre, vingt ans plus tard, au Brésil, où il devient dessinateur d’une expédition scientifique. Mais son histoire est d’autant plus intéressante qu’il se révèle un inventeur de génie : zoophonie, polygraphie, mais surtout, il met au point, en août 1833, le principe fondateur de la photographie. D’ailleurs, même si son nom n’a pas été retenu par la postérité, il est le premier à employer ce mot.

DE MONACO AU BRÉSIL : HERCULE FLORENCE, VOYAGEUR ET INVENTEUR OUBLIÉ - 2006

William LURET
Résumé

Hercule Florence nait en 1804, à Nice, de mère monégasque. Assoiffé de grands espaces et de découvertes, il migre, vingt ans plus tard, au Brésil, où il devient dessinateur d’une expédition scientifique. Mais son histoire est d’autant plus intéressante qu’il se révèle un inventeur de génie : zoophonie, polygraphie, mais surtout, il met au point, en août 1833, le principe fondateur de la photographie. D’ailleurs, même si son nom n’a pas été retenu par la postérité, il est le premier à employer ce mot.

VILLE DE GARNISON : VILLE D'INTÉGRATION ? LES MILITAIRES ET MONACO AUX XVII<sup>e</sup> ET XVIII<sup>e</sup> SIÈCLES

Article du Numéro 30 - 2006 - VILLE DE GARNISON : VILLE D'INTÉGRATION ? LES MILITAIRES ET MONACO AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES

Si Monaco est une ville de garnison à partir de 1605, cet article se concentre sur les militaires français qui remplacent les espagnols après 1641. Ils apportent du sang neuf à la population locale, offrent à certains civils une force de travail supplémentaire, les font bénéficier de leur propre personnel de santé, et sont également à l’origine d’un trafic de denrées profitable à tous. Mais cette cohabitation est également source de rixes et autres tracas. Dans ce cas, peut-on parler d’intégration ?

VILLE DE GARNISON : VILLE D'INTÉGRATION ? LES MILITAIRES ET MONACO AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES - 2006

Olivia NOAT-ANTONI
Résumé

Si Monaco est une ville de garnison à partir de 1605, cet article se concentre sur les militaires français qui remplacent les espagnols après 1641. Ils apportent du sang neuf à la population locale, offrent à certains civils une force de travail supplémentaire, les font bénéficier de leur propre personnel de santé, et sont également à l’origine d’un trafic de denrées profitable à tous. Mais cette cohabitation est également source de rixes et autres tracas. Dans ce cas, peut-on parler d’intégration ?

Fermer le Détail

Numéro 29 - 2005

Résumé

Deux articles sur l’histoire médiévale relatent l’histoire de la fondation du château de Monaco en 1215 (dans un premier volet) et un épisode de la vie du seigneur Charles Grimaldi au XIVe siècle. Ensuite, trois études concernent le XIXe siècle. L’une est consacrée au quartier des Moulins, une autre à Guillaume Apollinaire, une dernière aux villas Belle Époque de Monte-Carlo. Enfin, un exercice rare clôt ce numéro : la traduction en langue Monégasque des Lettres de mon Moulin d’Alphonse Daudet dont les enregistrements sur CD accompagnent la version papier.

Voir le Détail
LE QUARTIER DES MOULINS TEL QU'IL ÉTAIT ENTRE 1800 ET 1815

Article du Numéro 29 - 2005 - LE QUARTIER DES MOULINS TEL QU'IL ÉTAIT ENTRE 1800 ET 1815

De nos jours, le quartier des Moulins est constitué de boutiques luxueuses, mais son nom porte en lui son histoire. En s’appuyant sur des cartes, dessins, plans et photographies, cet article revient sur celle de cette zone industrielle et de sa population, qui a accueilli de nombreux moulins (à farine et à huile), depuis le XIIIe siècle jusqu’à la moitié du XXe siècle.

LE QUARTIER DES MOULINS TEL QU'IL ÉTAIT ENTRE 1800 ET 1815 - 2005

Thérèse GHIZZI / Robert FILLON
Résumé

De nos jours, le quartier des Moulins est constitué de boutiques luxueuses, mais son nom porte en lui son histoire. En s’appuyant sur des cartes, dessins, plans et photographies, cet article revient sur celle de cette zone industrielle et de sa population, qui a accueilli de nombreux moulins (à farine et à huile), depuis le XIIIe siècle jusqu’à la moitié du XXe siècle.

FÉVRIER 1338 : CHARLES GRIMALDI S'ENGAGE AU SERVICE DU ROI DE FRANCE

Article du Numéro 29 - 2005 - FÉVRIER 1338 : CHARLES GRIMALDI S'ENGAGE AU SERVICE DU ROI DE FRANCE

Charles Grimaldi est le fils de Rainier, amiral de France, qui a remporté pour ce pays la prestigieuse victoire de Zierikzee. Jusqu’en 1341, Charles continue l’engagement de son père en se battant aux côtés du roi de France Philippe VI. De ses combats, il retire gloire mais surtout subsides, qui lui permettent d’entreprendre de notables travaux de fortifications autour de son Rocher monégasque.

FÉVRIER 1338 : CHARLES GRIMALDI S'ENGAGE AU SERVICE DU ROI DE FRANCE - 2005

Inès IGIER-PASSET
Résumé

Charles Grimaldi est le fils de Rainier, amiral de France, qui a remporté pour ce pays la prestigieuse victoire de Zierikzee. Jusqu’en 1341, Charles continue l’engagement de son père en se battant aux côtés du roi de France Philippe VI. De ses combats, il retire gloire mais surtout subsides, qui lui permettent d’entreprendre de notables travaux de fortifications autour de son Rocher monégasque.

AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215. NÉCESSAIRE RETOUR AUX SOURCES DOCUMENTAIRES (PREMIÈRE PARTIE)

Article du Numéro 29 - 2005 - AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215. NÉCESSAIRE RETOUR AUX SOURCES DOCUMENTAIRES (PREMIÈRE PARTIE)

Cet article passe en revue les textes utilisés jusqu’à présent mais, s’attachant à ne pas les trahir, il restitue scrupuleusement leurs messages parfois trop souvent édulcorés. De plus, en les enrichissant de documents plus récents et des derniers acquis de la recherche historique, il permet d’apporter un nouvel éclairage sur la fondation du château de Monaco. Voir la deuxième partie de cette étude dans le n° 31.

AUTOUR DE LA FONDATION DU CHÂTEAU DE MONACO EN 1215. NÉCESSAIRE RETOUR AUX SOURCES DOCUMENTAIRES (PREMIÈRE PARTIE) - 2005

Claude PASSET
Résumé

Cet article passe en revue les textes utilisés jusqu’à présent mais, s’attachant à ne pas les trahir, il restitue scrupuleusement leurs messages parfois trop souvent édulcorés. De plus, en les enrichissant de documents plus récents et des derniers acquis de la recherche historique, il permet d’apporter un nouvel éclairage sur la fondation du château de Monaco. Voir la deuxième partie de cette étude dans le n° 31.

GUILLAUME APOLLINAIRE : SOUVENIRS D'ENFANCE À BEAUSOLEIL

Article du Numéro 29 - 2005 - GUILLAUME APOLLINAIRE : SOUVENIRS D'ENFANCE À BEAUSOLEIL

Guillaume Apollinaire vit plusieurs années à Monaco, où il est pensionnaire au collège Saint-Charles. Il note ses souvenirs dans un recueil, La vie anecdotique, où il croque plusieurs personnages contemporains, connus et moins connus. Parmi ceux-ci, un certain Adrien Blandignère, un original qui tente de vivre de sa plume. L’occasion de se replonger dans le quartier du Carnieri de Beausoleil à la fin du XIXe siècle, à l’aide de précieuses photographies d’époque.

GUILLAUME APOLLINAIRE : SOUVENIRS D'ENFANCE À BEAUSOLEIL - 2005

Martine ROUSSEAU-CHATELAIN
Résumé

Guillaume Apollinaire vit plusieurs années à Monaco, où il est pensionnaire au collège Saint-Charles. Il note ses souvenirs dans un recueil, La vie anecdotique, où il croque plusieurs personnages contemporains, connus et moins connus. Parmi ceux-ci, un certain Adrien Blandignère, un original qui tente de vivre de sa plume. L’occasion de se replonger dans le quartier du Carnieri de Beausoleil à la fin du XIXe siècle, à l’aide de précieuses photographies d’époque.

LES VILLAS BELLE ÉPOQUE À MONTE-CARLO

Article du Numéro 29 - 2005 - LES VILLAS BELLE ÉPOQUE À MONTE-CARLO

Les villas monégasques possèdent des caractéristiques architecturales qui leur sont propres, mais elles ont toutes pour point commun de s’être développées après 1861, période à laquelle le prince Charles III décide de remodeler son État à la suite des cessions des villes de Menton et Roquebrune. De nombreuses photographies illustrent les propos de l’auteur.

LES VILLAS BELLE ÉPOQUE À MONTE-CARLO - 2005

Michel STEVE
Résumé

Les villas monégasques possèdent des caractéristiques architecturales qui leur sont propres, mais elles ont toutes pour point commun de s’être développées après 1861, période à laquelle le prince Charles III décide de remodeler son État à la suite des cessions des villes de Menton et Roquebrune. De nombreuses photographies illustrent les propos de l’auteur.

ALPHONSE DAUDET. LETTRES DE MON MOULIN. VERSION EN LANGUE MONÉGASQUE PAR LE CHANOINE GEORGES FRANZI

Article du Numéro 29 - 2005 - ALPHONSE DAUDET. LETTRES DE MON MOULIN. VERSION EN LANGUE MONÉGASQUE PAR LE CHANOINE GEORGES FRANZI

Seules quelques-unes des lettres publiées par Alphonse Daudet, entre 1866 et 1868, ont été traduites par le Chanoine Georges Franzi, véritable amoureux de la Provence. Elles sont publiées ici. La version papier du numéro est accompagnée de trois CD dans lesquels ces lettres sont lues dans la langue monégasque.

ALPHONSE DAUDET. LETTRES DE MON MOULIN. VERSION EN LANGUE MONÉGASQUE PAR LE CHANOINE GEORGES FRANZI - 2005

René STEFANELLI
Résumé

Seules quelques-unes des lettres publiées par Alphonse Daudet, entre 1866 et 1868, ont été traduites par le Chanoine Georges Franzi, véritable amoureux de la Provence. Elles sont publiées ici. La version papier du numéro est accompagnée de trois CD dans lesquels ces lettres sont lues dans la langue monégasque.

Fermer le Détail

Numéro 28 - 2004

Résumé

Ce numéro consacre un article à la religion au XIXe siècle, qui retrace l’histoire de l’Archiconfrérie de la Miséricorde. Il fait également écho au n° 22 en éclairant l’une des conséquences du traité de Péronne, avec l’expulsion de la garnison espagnole de Monaco. Il s’attarde sur les traditions locales, le développement sportif en principauté au XIXe siècle et sur une figure d’importance parmi les souveraines de Monaco : Louise-Félicité-Victoire d’Aumont. Enfin, un article atypique allie histoire et géographie.

Voir le Détail
L'ARCHICONFRÉRIE DE LA MISÉRICORDE DE MONACO

Article du Numéro 28 - 2004 - L'ARCHICONFRÉRIE DE LA MISÉRICORDE DE MONACO

Cet article est la continuation des articles du même auteur, parus dans les n° 15 et 16 des Annales Monégasques, portant sur les confréries des pénitents blancs et sur leurs confrères pénitents noirs. Après la Révolution française, et malgré les protestations populaires, les deux confréries furent dissoutes. Ce n’est qu’en 1813 qu’elles fusionnèrent en une seule archiconfrérie. Véritable témoin de l’attachement des Monégasques à leurs traditions, voici son histoire jusqu’en 1958.

L'ARCHICONFRÉRIE DE LA MISÉRICORDE DE MONACO - 2004

Louis BAUDOIN
Résumé

Cet article est la continuation des articles du même auteur, parus dans les n° 15 et 16 des Annales Monégasques, portant sur les confréries des pénitents blancs et sur leurs confrères pénitents noirs. Après la Révolution française, et malgré les protestations populaires, les deux confréries ont été dissoutes. Ce n’est qu’en 1813 qu’elles ont fusionné en une seule archiconfrérie. Véritable témoin de l’attachement des Monégasques à leurs traditions, voici son histoire jusqu’en 1958.

LE MANIFESTE D'HONORÉ II APRÈS L'EXPULSION DE LA GARNISON ESPAGNOLE DE MONACO. 18 NOVEMBRE 1641

Article du Numéro 28 - 2004 - LE MANIFESTE D'HONORÉ II APRÈS L'EXPULSION DE LA GARNISON ESPAGNOLE DE MONACO. 18 NOVEMBRE 1641

Ce Manifeste est écrit après l’expulsion des Espagnols de Monaco par le prince Honoré II, aidé de plusieurs de ses sujets. Le texte, livré in extenso, est abondamment annoté, et narre cet épisode au mieux. Il est suivi d’une copie de la lettre écrite par le prince au comte de Siruela, concernant la restitution de sa toison d’or.

LE MANIFESTE D'HONORÉ II APRÈS L'EXPULSION DE LA GARNISON ESPAGNOLE DE MONACO. 18 NOVEMBRE 1641 - 2004

Franck BIANCHERI
Résumé

Ce « Manifeste » est écrit après l’expulsion des Espagnols par le prince Honoré II, aidé de plusieurs de ses sujets. Le texte, livré in extenso, est abondamment annoté, et narre cet épisode au mieux. Il est suivi d’une copie de la lettre écrite par le prince au comte de Siruela, concernant la restitution de sa toison d’or.

« HONNEUR ET PERSÉVÉRANCE ». LE DÉVELOPPEMENT SPORTIF EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO

Article du Numéro 28 - 2004 - « HONNEUR ET PERSÉVÉRANCE ». LE DÉVELOPPEMENT SPORTIF EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO

Cette étude porte sur les sports pratiqués à Monaco depuis 1860, tels les jeux aquatiques, de balle et de ballon, les compétitions automobiles, la gymnastique, l’athlétisme, la boxe, l’escrime, le tir, et le vélo. Leur pratique assidue, soutenue par l’« Herculis », future « ASM », transforme progressivement la principauté en un centre international de rencontres renommé.

« HONNEUR ET PERSÉVÉRANCE ». LE DÉVELOPPEMENT SPORTIF EN PRINCIPAUTÉ DE MONACO - 2004

Claude-Aline ENCENAS
Résumé

Cette étude porte sur les sports pratiqués à Monaco depuis 1860, tels les jeux aquatiques, de balle et de ballon, les compétitions automobiles, la gymnastique, l’athlétisme, la boxe, l’escrime, le tir, et le vélo. Leur pratique assidue, soutenue par l’« Herculis », future « ASM », transforme progressivement la principauté en un centre international de rencontres renommé.

MON BEAU MONACO. SOUVENIRS ET TRADITIONS

Article du Numéro 28 - 2004 - MON BEAU MONACO. SOUVENIRS ET TRADITIONS

Plongée dans le Monaco de la fin du XIXe siècle à la moitié du XXe. Cet article est la transcription d’une partie du manuscrit de Louis Notari, qui n’a jamais été édité.

MON BEAU MONACO. SOUVENIRS ET TRADITIONS - 2004

Louis NOTARI
Résumé

Plongée dans le Monaco de la fin du XIXe siècle à la moitié du XXe. Cet article est la transcription d’une partie du manuscrit de Louis Notari, qui n’a jamais été édité.

GÉOGRAPHIE PHYSIQUE DE L'AMPHITHÉÂTRE MONÉGASQUE

Article du Numéro 28 - 2004 - GÉOGRAPHIE PHYSIQUE DE L'AMPHITHÉÂTRE MONÉGASQUE

La géographie et la géologie de la région de Monaco expliquent en partie la nature du peuplement de la région et l’originalité de son histoire.

GÉOGRAPHIE PHYSIQUE DE L'AMPHITHÉÂTRE MONÉGASQUE - 2004

Jean-Baptiste ROBERT
Résumé

La géographie et la géologie de la région de Monaco expliquent en partie la nature du peuplement de la région et l’originalité de son histoire.

LOUISE-FÉLICITÉ-VICTOIRE D'AUMONT, DUCHESSE DE MAZARIN (1759-1826). UN BRILLANT PARTI POUR MONACO

Article du Numéro 28 - 2004 - LOUISE-FÉLICITÉ-VICTOIRE D'AUMONT, DUCHESSE DE MAZARIN (1759-1826). UN BRILLANT PARTI POUR MONACO

C’est le 15 juillet 1777 que Louise-Félicité-Victoire d’Aumont, duchesse de Mazarin, épouse le futur prince Honoré IV de Monaco. L’union se termine par un divorce en 1793, et le propos de l’article est de rendre compte des problèmes, tant financiers que familiaux, qui menèrent à ce résultat.

LOUISE-FÉLICITÉ-VICTOIRE D'AUMONT, DUCHESSE DE MAZARIN (1759-1826). UN BRILLANT PARTI POUR MONACO - 2004

Martine ROUSSEAU-CHATELAIN
Résumé

C’est le 15 juillet 1777 que Louise-Félicité-Victoire d’Aumont, duchesse de Mazarin, épouse le futur prince Honoré IV de Monaco. L’union se termine par un divorce en 1793, et le propos de l’article est de rendre compte des problèmes, tant financiers que familiaux, qui ont mené à ce résultat.

Fermer le Détail

Numéro 27 - 2003

Résumé

Numéro aux accents généralistes, composé d’une étude consacrée aux fortifications de Monaco et d’une autre sur la monnaie de la Principauté (par le biais particulier de sainte Dévote toutefois). Ce volume aborde aussi des thèmes plus spécifiques comme la construction du « désert » souhaité par Marie de Lorraine, le devenir de la famille princière pendant la Révolution française, le rôle joué par Honoré V en politique ou encore l’œuvre de Constant Roux, sculpteur à la cour du prince Albert Ier.

Voir le Détail
LA REPRÉSENTATION DE SAINTE DÉVOTE, PATRONNE DE MONACO, SUR LES MONNAIES DE LA PRINCIPAUTÉ ET SA SIGNIFICATION

Article du Numéro 27 - 2003 - LA REPRÉSENTATION DE SAINTE DÉVOTE, PATRONNE DE MONACO, SUR LES MONNAIES DE LA PRINCIPAUTÉ ET SA SIGNIFICATION

En ce XVIIe siècle, l’image de sainte Dévote, patronne de la principauté, se mélange aisément avec la stature politique de la toute jeune principauté. L’auteur le démontre en s’appuyant sur les représentations monétaires qui sont faites du personnage jusqu’au XXe siècle.

LA REPRÉSENTATION DE SAINTE DÉVOTE, PATRONNE DE MONACO, SUR LES MONNAIES DE LA PRINCIPAUTÉ ET SA SIGNIFICATION - 2003

Christian CHARLET
Résumé
LA FAMILLE PRINCIÈRE DE MONACO PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

Article du Numéro 27 - 2003 - LA FAMILLE PRINCIÈRE DE MONACO PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

En ces temps troublés, les membres de la famille princière de Monaco réagissent de façon différente. Cet article s’attarde sur chacun d’eux ; le prince Honoré III, son ancienne épouse Marie-Catherine de Brignole Sale, de qui il s’est séparé en 1771, leurs enfants, leurs belles-filles et leurs petits-enfants. Chacun à sa façon, subit plus qu’il ne participe à la Révolution française.

LA FAMILLE PRINCIÈRE DE MONACO PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE - 2003

Claude-Alice ENCENAS
Résumé
UN PRINCE EN POLITIQUE. HONORE V DE MONACO, PAIR DE FRANCE, OU LA RÉACTION DANS LA MODÉRATION (1814-1841)

Article du Numéro 27 - 2003 - UN PRINCE EN POLITIQUE. HONORE V DE MONACO, PAIR DE FRANCE, OU LA RÉACTION DANS LA MODÉRATION (1814-1841)

Le travail accompli par Honoré V en France est peu connu. Et pourtant, il est fondamental pour ce jeune homme qui ne connait la principauté que tardivement. Heurté de plein fouet par la Révolution française, il doit apprendre à composer avec les aléas politiques des Restaurations successives et participer aux débats de fond de la république, en ayant un but ultime : que sa famille retrouve la place qu’elle a occupé avant 1793, tant économiquement que socialement.

UN PRINCE EN POLITIQUE. HONORE V DE MONACO, PAIR DE FRANCE, OU LA RÉACTION DANS LA MODÉRATION (1814-1841) - 2003

Thomas FOUILLERON
Résumé
LE DÉSERT, PIED-À-TERRE DE MARIE DE LORRAINE SUR LE ROCHER

Article du Numéro 27 - 2003 - LE DÉSERT, PIED-À-TERRE DE MARIE DE LORRAINE SUR LE ROCHER

Parmi les résidences construites sur le Rocher, le « Désert » et son grand jardin occupent une place à part. Construit en 1718, pour partie sur l’emplacement de l’école FANB, et pour partie sur l’aile ouest des bâtiments occupés actuellement par le gouvernement, cet endroit reste particulier de par son histoire. Souhaité par une princesse, il devient tour à tour résidence du premier gouverneur de la principauté, puis casino, et est démoli en 1889 pour être remplacé par une école.

LE DÉSERT, PIED-À-TERRE DE MARIE DE LORRAINE SUR LE ROCHER - 2003

Thérèse GHIZZI / Robert FILLON
Résumé
CONSTANT ROUX (1865-1942), UN SCULPTEUR À LA COUR DU PRINCE ALBERT I<sup>er</sup> DE MONACO

Article du Numéro 27 - 2003 - CONSTANT ROUX (1865-1942), UN SCULPTEUR À LA COUR DU PRINCE ALBERT Ier DE MONACO

D’extraction modeste, rien ne prédestine ce jeune sculpteur à devenir le plus sollicité de la cour du prince Albert Ier. Il le devient pourtant et officie tant à Monaco qu’à Paris, allant de la statutaire monumentale aux arts décoratifs en passant par les portraits officiels.

CONSTANT ROUX (1865-1942), UN SCULPTEUR À LA COUR DU PRINCE ALBERT Ier DE MONACO - 2003

Laurent NOET
Résumé
LES FORTIFICATIONS DE MONACO. NOUVELLE DATATION À LA SUITE DE LA RÉCENTE DÉCOUVERTE DE F. RUBEUS, ARCHITECTE MILITAIRE ITALIEN À MONACO AU XVI<sup>e</sup> SIÈCLE

Article du Numéro 27 - 2003 - LES FORTIFICATIONS DE MONACO. NOUVELLE DATATION À LA SUITE DE LA RÉCENTE DÉCOUVERTE DE F. RUBEUS, ARCHITECTE MILITAIRE ITALIEN À MONACO AU XVI...

Cet article apporte quelques éclaircissements supplémentaires à l’article du même auteur, paru dans les Annales Monégasques n° 3, intitulé « Les fortifications des Monaco ».

LES FORTIFICATIONS DE MONACO. NOUVELLE DATATION À LA SUITE DE LA RÉCENTE DÉCOUVERTE DE F. RUBEUS, ARCHITECTE MILITAIRE ITALIEN À MONACO AU XVIe SIÈCLE - 2003

Claude PASSET
Résumé
IN MEMORIAM : PAULE DRUILHE-FAVRE

Article du Numéro 27 - 2003 - IN MEMORIAM : PAULE DRUILHE-FAVRE

Télécharger

IN MEMORIAM : PAULE DRUILHE-FAVRE - 2003

Résumé
Fermer le Détail

Numéro 26 - 2002

Résumé

(Numéro spécial en Version Anglaise)

Ce numéro commémore le vingtième anniversaire du décès de la princesse Grace de Monaco, survenu en 1982. Après un article en hommage à la princesse, le parcours de Grace de Monaco est restitué à travers une très riche iconographie.

Numéro 26 - 2002

Résumé

Ce numéro commémore le vingtième anniversaire du décès de la princesse Grace de Monaco, survenu en 1982. Après un article en hommage à la princesse, le parcours de Grace de Monaco est restitué à travers une très riche iconographie.

Numéro 25 - 2001

Résumé

Si trois articles de ce numéro étudient des aspects particuliers à deux princes (Honoré II et Albert Ier) et à la seule princesse régnante (Louise-Hippolyte), ce volume dédie ses autres études à l’histoire des mentalités, avec la pratique religieuse et la dévotion populaire au tout début XVIe, et les vêtements et leurs symboliques aux XVIIe et XVIIIe. Enfin, quelques pages consacrées à Gaston Leroux et une soirée de jeu au casino de Monte-Carlo apportent une touche plus littéraire et légère à l’ensemble.

Voir le Détail
LETTRES DE LA COMTESSE GREFFULHE AU PRINCE ALBERT I<sup>er</sup>. 1899-1919

Article du Numéro 25 - 2001 - LETTRES DE LA COMTESSE GREFFULHE AU PRINCE ALBERT Ier. 1899-1919

Sa vie durant, le prince Albert Ier s’intéresse à toutes les sciences, tant physiques qu’humaines. La correspondance qu’il entretient avec la comtesse Greffulhe, grande musicienne et mécène qui aide activement à la diffusion d’œuvres musicales contemporaines, est une illustration de ce bouillonnement d’idées partagées par les deux protagonistes qui, même s’ils ne partagent pas les mêmes vues de l’esprit, se respectent profondément.

LETTRES DE LA COMTESSE GREFFULHE AU PRINCE ALBERT Ier. 1899-1919 - 2001

Paule DRUILHE-FAVRE
Résumé

Sa vie durant, le prince Albert Ier s’intéresse à toutes les sciences, tant physiques qu’humaines. La correspondance qu’il entretient avec la comtesse Greffulhe, grande musicienne et mécène qui aide activement à la diffusion d’œuvres musicales contemporaines, est une illustration de ce bouillonnement d’idées partagées par les deux protagonistes qui, même s’ils ne partagent pas les mêmes vues de l’esprit, se respectent profondément.

LES ENFANTS DU DUC ET DE LA DUCHESSE DE VALENTINOIS

Article du Numéro 25 - 2001 - LES ENFANTS DU DUC ET DE LA DUCHESSE DE VALENTINOIS

Du mariage de Louise-Hippolyte et de Jacques de Matignon naissent neuf enfants, dont six atteignent l’âge adulte. Leurs destinées sont différentes. Ces différences sont causées par leur sexe, bien entendu, mais également par d’autres critères liés à l’histoire de leurs parents, et du décès prématuré de leur mère.

LES ENFANTS DU DUC ET DE LA DUCHESSE DE VALENTINOIS - 2001

Thérèse GHIZZI / Robert FILLON
Résumé

Du mariage de Louise-Hippolyte et de Jacques de Matignon naissent neuf enfants, dont six atteignent l’âge adulte. Leurs destinées sont différentes. Ces différences sont causées par leur sexe, bien entendu, mais également par d’autres critères liés à l’histoire de leurs parents, et du décès prématuré de leur mère.

TABLEAUX D'INTIMITÉS : LES VÊTEMENTS À MONACO AUX XVII<sup>e</sup> ET XVIII<sup>e</sup> SIÈCLES

Article du Numéro 25 - 2001 - TABLEAUX D'INTIMITÉS : LES VÊTEMENTS À MONACO AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES

Les vêtements peuvent être le reflet de l’âme mais aussi de simples étoffes servant uniquement à protéger le corps des éléments. À Monaco, aux XVIIe et XVIIIe siècles, les actes notariés en donnent de nombreux exemples, plus particulièrement au travers des trousseaux. Ils fournissent ainsi l’occasion de tracer une chétive limite entre apparence, liberté et diktat de la mode avec, en toile de fond, tout un système économique alimentant ce commerce.

TABLEAUX D'INTIMITÉS : LES VÊTEMENTS À MONACO AUX XVIIe ET XVIIIe SIÈCLES - 2001

Olivia NOAT-ANTONI
Résumé

Les vêtements peuvent être le reflet de l’âme mais aussi de simples étoffes servant uniquement à protéger le corps des éléments. À Monaco, aux XVIIe et XVIIIe siècles, les actes notariés en donnent de nombreux exemples, plus particulièrement au travers des trousseaux. Ils fournissent ainsi l’occasion de tracer une chétive limite entre apparence, liberté et diktat de la mode avec, en toile de fond, tout un système économique alimentant ce commerce.

PRATIQUE RELIGIEUSE ET DEVOTION POPULAIRE À MONACO AUTOUR DE L'AN 1500

Article du Numéro 25 - 2001 - PRATIQUE RELIGIEUSE ET DEVOTION POPULAIRE À MONACO AUTOUR DE L'AN 1500

Le paysage religieux, au tout début de l’époque moderne à Monaco, n’a jamais bénéficié d’une étude spécifique approfondie. Ce manque est enfin comblé, puisque les principaux acteurs (prêtres, prieurs, recteurs et flagellants) sont présentés tout en étant remis dans leur contexte géographique (chapelles) et historique (culte des saints, testaments, fêtes et processions).

PRATIQUE RELIGIEUSE ET DEVOTION POPULAIRE À MONACO AUTOUR DE L'AN 1500 - 2001

Claude PASSET
Résumé

Le paysage religieux, au tout début de l’époque moderne à Monaco, n’a jamais bénéficié d’une étude spécifique approfondie. Ce manque est enfin comblé, puisque les principaux acteurs (prêtres, prieurs, recteurs et flagellants) sont présentés tout en étant remis dans leur contexte géographique (chapelles) et historique (culte des saints, testaments, fêtes et processions).

À PROPOS DE DEUX MARQUES SYMBOLIQUES D'HONORÉ II DANS LES MURS DE SON PALAIS

Article du Numéro 25 - 2001 - À PROPOS DE DEUX MARQUES SYMBOLIQUES D'HONORÉ II DANS LES MURS DE SON PALAIS

À partir de l’histoire du règne d’Honoré II, l’auteur analyse les raisons de l’ajout, par ce prince, de deux structures décoratives à son palais : le jardin à la française et le pavillon des bains. Disparus dans la première moitié du XIXe siècle, les plans en ont été recréés et replacés à l’endroit où ils devaient être.

À PROPOS DE DEUX MARQUES SYMBOLIQUES D'HONORÉ II DANS LES MURS DE SON PALAIS - 2001

Jean-Baptiste ROBERT
Résumé

À partir de l’histoire du règne d’Honoré II, l’auteur analyse les raisons de l’ajout, par ce prince, de deux structures décoratives à son palais : le jardin à la française et le pavillon des bains. Disparus dans la première moitié du XIXe siècle, les plans en ont été recréés et replacés à l’endroit où ils devaient être.

GASTON LEROUX ET LA TENTATION DU JEU : UNE SOIRÉE AU CASINO DE MONTE-CARLO

Article du Numéro 25 - 2001 - GASTON LEROUX ET LA TENTATION DU JEU : UNE SOIRÉE AU CASINO DE MONTE-CARLO

La vie de Gaston Leroux, joueur invétéré qui s’est établi à Menton puis à Nice, est prétexte à plonger dans l’univers du casino de Monte-Carlo un soir de février 1902. Au moyen d’extraits de ses textes, comme Le sept de trèfle, Mister Flow ou Décavé, cet article est l’occasion de faire ressortir la vie toute aristocratique, mais aussi artistique, de l’établissement de jeux.

GASTON LEROUX ET LA TENTATION DU JEU : UNE SOIRÉE AU CASINO DE MONTE-CARLO - 2001

Martine ROUSSEAU-CHATELAIN
Résumé

La vie de Gaston Leroux, joueur invétéré qui s’est établi à Menton puis à Nice, est prétexte à plonger dans l’univers du casino de Monte-Carlo un soir de février 1902. Au moyen d’extraits de ses textes, comme Le sept de trèfle, Mister Flow ou Décavé, cet article est l’occasion de faire ressortir la vie toute aristocratique, mais aussi artistique, de l’établissement de jeux.

Fermer le Détail