Numéro 9 - 1985

Résumé

Fidèle à leur vocation de couvrir l’ensemble des champs possibles de l’histoire monégasque, les Annales Monégasques traitent ici plusieurs aspects très différents. Les arts et les lettres sont à l’honneur, avec la vie du sculpteur François-Joseph Bosio, la création de l’Enfant et les sortilèges, de Ravel, et les réflexions philosophiques de Jacques de Goyon-Matignon, duc de Valentinois. Des étapes importantes de la construction de l’État monégasque sont également abordées : l’action de Charles d’Anjou au XIIIe siècle et l’arrivée de la voie ferrée à Monaco au XIXe. Enfin, une étude de la population de Menton et Roquebrune au Moyen Âge complète un article du numéro 8.

LES GRANDES CRÉATIONS DE L'OPÉRA DE MONTE-CARLO : L'ENFANT ET LES SORTILÈGES DE MAURICE RAVEL

Article du Numéro 9 - 1985 - LES GRANDES CRÉATIONS DE L'OPÉRA DE MONTE-CARLO : L'ENFANT ET LES SORTILÈGES DE MAURICE RAVEL

L’Enfant et les sortilèges, composition lyrique et féérique de Maurice Ravel, en collaboration avec Colette, est créé à l’Opéra de Monte-Carlo le 21 mars 1925. L’œuvre reçoit un accueil favorable tant du point de vue du public que de la critique.

LES GRANDES CRÉATIONS DE L'OPÉRA DE MONTE-CARLO : L'ENFANT ET LES SORTILÈGES DE MAURICE RAVEL - 1985

Paule DRUILHE
Résumé

« L’Enfant et les sortilèges », composition lyrique et féérique de Maurice Ravel, en collaboration avec Colette, est créé à l’Opéra de Monte-Carlo le 21 mars 1925. L’œuvre reçoit un accueil favorable tant du point de vue du public que de la critique.

FRANÇOIS-JOSEPH BOSIO, SCULPTEUR MONÉGASQUE

Article du Numéro 9 - 1985 - FRANÇOIS-JOSEPH BOSIO, SCULPTEUR MONÉGASQUE

Cet article évoque la vie et le parcours de François-Joseph Bosio, né en 1768, artiste monégasque néo-classique, à la fois sculpteur, peintre, dessinateur et graveur. D’abord élève d’Augustin Pajou, il travaille ensuite pour Dominique Vivant Denon et réalise des bas-reliefs, des bustes et des allégories. En 1816, il devient professeur à l’École des Beaux-arts de Paris. Décoré et anobli sous la restauration, il meurt à Paris en 1845.

FRANÇOIS-JOSEPH BOSIO, SCULPTEUR MONÉGASQUE - 1985

Gérard HUBERT
Résumé

Cet article évoque la vie et le parcours de François-Joseph Bosio, né en 1768, artiste monégasque néo-classique, à la fois sculpteur, peintre, dessinateur et graveur. D’abord élève d’Augustin Pajou, il travaille ensuite pour Dominique Vivant Denon et réalise des bas-reliefs, des bustes et des allégories. En 1816, il devient professeur à l’École des Beaux-arts de Paris. Décoré et anobli sous la restauration, il meurt à Paris en 1845.

LES RÉFLEXIONS MORALES ET SENSÉES DU DUC DE VALENTINOIS OU LES PENSÉES D'UN DÉMOCRITE MODERNE

Article du Numéro 9 - 1985 - LES RÉFLEXIONS MORALES ET SENSÉES DU DUC DE VALENTINOIS OU LES PENSÉES D'UN DÉMOCRITE MODERNE

Jacques François Léonor de Goyon-Matignon, duc de Valentinois et Pair de France par son mariage avec Louise-Hippolyte Grimaldi, connaÎt une brève expérience du pouvoir comme prince de Monaco (1731-1733) mais est aussi reconnu comme un amateur des arts et des lettres. Il est, entre autre, l’auteur de Réflexions morales et sensées, qui paraissent au Mercure de France en 1746 et 1747. Cet article publie et analyse le texte de ces Réflexions d’après le manuscrit original.

LES RÉFLEXIONS MORALES ET SENSÉES DU DUC DE VALENTINOIS OU LES PENSÉES D'UN DÉMOCRITE MODERNE - 1985

Martine ROUSSEAU
Résumé

Jacques François Léonor de Goyon-Matignon, duc de Valentinois et Pair de France par son mariage avec Louise-Hippolyte Grimaldi, connait une brève expérience du pouvoir comme prince de Monaco (1731-1733) mais est aussi reconnu comme un amateur des arts et des lettres. Il est, entre autre, l’auteur de « Réflexions morales et sensée », qui paraissent au Mercure de France en 1746 et 1747. Cet article publie et analyse le texte de ces réflexions d’après le manuscrit original.

LA POPULATION DE ROQUEBRUNE ET DE PUYPIN-MENTON DU XII<sup>e</sup> AU XIV<sup>e</sup> SIÈCLE

Article du Numéro 9 - 1985 - LA POPULATION DE ROQUEBRUNE ET DE PUYPIN-MENTON DU XIIe AU XIVe SIÈCLE

S’appuyant sur une analyse du corpus de sources démographiques disponibles, l’auteur analyse l’évolution du peuplement des deux localités de Menton (anciennement Puypin) et de Roquebrune au Moyen Âge, en les comparant avec les castra de la viguerie de Nice. Par ailleurs, il étudie la part des influences provençales et ligures dans cette zone de contact entre deux ensembles linguistiques.

LA POPULATION DE ROQUEBRUNE ET DE PUYPIN-MENTON DU XIIe AU XIVe SIÈCLE - 1985

Alain VENTURINI
Résumé

S’appuyant sur une analyse du corpus de sources démographiques disponibles, l’auteur analyse l’évolution du peuplement des deux localités de Menton (anciennement Puypin) et de Roquebrune au Moyen Âge, en les comparant avec les castra de la viguerie de Nice. Par ailleurs, il étudie la part des influences provençales et ligures dans cette zone de contact entre deux ensembles linguistiques.

QUAND LE RAIL-WAY ARRIVAIT EN PRINCIPAUTÉ...

Article du Numéro 9 - 1985 - QUAND LE RAIL-WAY ARRIVAIT EN PRINCIPAUTÉ...

Le 19 octobre 1868, la section de chemin de fer de Nice à Monaco est officiellement livrée à la circulation. Cet événement désenclave la Principauté et met fin à un peu plus d’une décennie de tractations et de travaux ralentis par des difficultés d’ordre géographique, politique, technique et financier. Ce vaste chantier, qui permet l’arrivée de nombreux voyageurs, favorise le développement rapide de Monte-Carlo et de la Principauté.

QUAND LE RAIL-WAY ARRIVAIT EN PRINCIPAUTÉ... - 1985

Roger VIALE
Résumé

Le 19 octobre 1868, la section de chemin de fer de Nice à Monaco est officiellement livrée à la circulation. Cet événement désenclave la Principauté et met fin à un peu plus d’une décennie de tractations et de travaux ralentis par des difficultés d’ordre géographique, politique, technique et financier. Ce vaste chantier, qui permet l’arrivée de nombreux voyageurs, favorise le développement rapide de Monte-Carlo et de la Principauté.

À L'ORIGINE DE LA SEIGNEURIE DE MONACO : CHARLES I<sup>er</sup> D'ANJOU ET LE COMTÉ DE VINTIMILLE

Article du Numéro 9 - 1985 - À L'ORIGINE DE LA SEIGNEURIE DE MONACO : CHARLES Ier D'ANJOU ET LE COMTÉ DE VINTIMILLE

Au milieu du XIIIe siècle, dans le contexte d’une Italie déchirée par le conflit entre les Papes, appuyés sur le parti guelfe, et les Empereurs, appuyés sur la noblesse gibeline, Charles d’Anjou, successeur de Raimond Bérenger V, comte de Provence, traite avec le comte de Vintimille, sans se soucier de l’hostilité génoise, afin de consolider les frontières de son comté.

À L'ORIGINE DE LA SEIGNEURIE DE MONACO : CHARLES Ier D'ANJOU ET LE COMTÉ DE VINTIMILLE - 1985

Stéphane VILAREM
Résumé

Au milieu du XIIIe siècle, dans le contexte d’une Italie déchirée par le conflit entre le Pape, appuyé sur le parti guelfe, et l’Empereur, appuyé sur la noblesse gibeline, Charles d’Anjou, successeur de Raimond Bérenger V, comte de Provence, traite avec le comte de Vintimille, sans se soucier de l’hostilité génoise, afin de consolider les frontières de son comté.