La dernière revue

Numéro 45 - 2021

Résumé

L’histoire militaire est, cette année, à l’honneur. Tandis qu’une première étude s’attache à restituer le mode de vie et l’identité des militaires de la garnison espagnole de Monaco, présente entre 1605 et 1641 dans le cadre du protectorat espagnol, un autre article fait le récit de la carrière militaire du prince Honoré III à la tête du régiment de Monaco, dans l’armée française, entre 1739 et 1749, pendant la guerre de Succession d’Autriche.

Pièce importante des collections du Palais princier, un portrait de Jeanne Grimaldi Trivulce, sœur d’Honoré II, daté du début du XVIIe siècle et jusqu’à présent attribué au peintre provençal Bernardin Mimault, fait l’objet d’une nouvelle attribution: Alfonso Pozzobonelli, un Milanais.

L’histoire contemporaine fait également l’objet de plusieurs sujets. Les deux médailles frappées dans l’atelier monétaire du palais princier à la fin du règne du prince Honoré V sont interprétées comme un miroir de souveraineté, à travers le reflet de deux événements particuliers : une visite du consul de France, et l’aménagement d’un pont sur le Careï, à Menton, en 1838.

Le château de Lichtenstein, dans le Wurtemberg, abrite une bibliothèque française riche d’environ 3500 volumes, pour une grande part issue de l’héritage que la princesse Florestine de Monaco a fait de son père Florestan Ier. Son installation en Allemagne résulte de l’alliance, en 1863, entre cette sœur du prince Charles III et Frédéric-Guillaume de Wurtemberg. L’étude des titres présents dans cette bibliothèque permet de restituer une partie des goûts et de la culture littéraire des Grimaldi de Monaco au XIXe siècle.

À l’approche des commémorations du centenaire de la disparition du prince Albert Ier en 2022, un article revient sur les conditions et le contexte de la publication de la première édition de son ouvrage majeur : La carrière d’un navigateur, en 1902. Cette étude fait suite à celle, publiée en 2020, portant sur l’écriture de ces récits autobiographiques sous forme d’articles de revues.

Comme un épilogue au sujet sur la garnison espagnole de Monaco, le document de l’année revient sur son expulsion de la Principauté, le 17 novembre 1641, à partir d’une source encore jamais étudiée, un témoignage français contemporain, publié un mois seulement après l’événement.

Numéros précédents

Voir tous les numéros